Les artistes de l’exposition « Tag au Grand Palais » présentent de nouvelles œuvres à Paris au Palais de Tokyo, dans le cadre de l’exposition-vente « TAG, les lettres de Noblesse »

EXPOSITION

Samedi 13 et dimanche 14 février 2010 : De 12 heures à 23 heures
Lundi 15 février 2010 : De 12 heures à 14 heures

Exposition gratuite d’œuvres internationales

VENTE

Lundi 15 février 2010 : à 19 heures
Par la société Pierre Bergé & Associés
Vente des tableaux au profit de SOS RACISME

www.collectiongallizia.com


Livre : Le Tag au Grand Palais - Collection Gallizia

Achetez dès à présent le livre de l’exposition.

C’est un ouvrage de référence permettant, par l’approche comparative de 300 toiles internationales, la découverte du dernier art pictural de la fin du XXème siècle.


Triomphe de l’exposition LE TAG AU GRAND PALAIS !

Plus de 80 000 visiteurs en 5 semaines se sont pressés pour découvrir la collection Gallizia !
Son créateur, Alain-Dominique Gallizia et Yves Saint-Geours, Président de l’Etablissement public du Grand Palais, se félicitent d’avoir su toucher un public aussi vaste que varié.
Le Grand Palais a choisi de sortir le Tag de la rue pour le mettre sur la place publique, en le faisant connaître et reconnaître comme un art, à travers son histoire, ses courants et ses techniques.
La collection, toujours ouverte aux artistes, d’Alain-Dominique Gallizia, le spécialiste du Tag, permet ce regard car elle est, par son unité de thème et de format, la seule empreinte comparative dans l’histoire de l’art et celle de ce mouvement.
Réunissant, à ce jour, déjà plus de 150 artistes graffeurs du monde entier, depuis les pionniers américains des années 70 jusqu’aux jeunes générations actuelles, l’exposition a su attirer une très grande diversité de visiteurs en leur offrant un panorama unique de cet art, toujours en mouvement.
A cette occasion le public a également pu découvrir, outre la variété des styles et l’ énergie des toiles exposées, un espace du Grand Palais en cours de restauration : La galerie Sud-est, espace destiné à accueillir dès 2010 d’autres expositions et manifestations privées.
Soutenu par l’établissement public du Grand Palais, Alain-Dominique Gallizia souhaite désormais présenter ce projet exceptionnel de plus de 300 oeuvres, et chaque jour davantage, dans d’autres établissements prestigieux, sur d’autres continents et à d’autres publics.
Exposition sous le patronage de Christine Albanel, Ministre de la Culture et de la Communication
Réalisée avec le soutien de :
Etablissement Public du Grand Palais des Champs-Elysées, Advens, Charm & More, DCI, Enjoy, HDL Capital, H.D.L. et associés, Inter Parfums, Lease Com, Masathis, Sic
Partenaires média :
France 4, Générations FM


"Né dans la rue - Graffiti" du 7 juillet au 29 novembre 2009 à la Fondation Cartier pour l’art contemporain

Approché par Alain-dominique Gallizia pour faire une rétrospective générale de cet art , Alain-Dominique Perrin a lancé, avec Hervé Chandès, directeur de la fondation Cartier, l’exposition "Né dans la rue - Graffiti".

Consacrée au graffiti et au street art, cette exposition met en lumière l’extraordinaire vitalité d’un mouvement artistique qui a pris son essor dans les rues de New York au début des années 1970 et qui est rapidement devenu un phénomène mondial.
Solidement ancré dans le paysage culturel, le graffiti traverse aujourd’hui les domaines des arts plastiques, du design et de la publicité. Pourtant, en dépit de son omniprésence, cette forme d’expression essentiellement illégale continue d’évoluer en périphérie du monde artistique contemporain et les origines et l’histoire de ce courant demeurent peu connues du grand public.
L’exposition s’efforce de tracer les contours d’un territoire vaste et complexe, qui englobe aujourd’hui quantité de techniques, d’idées et de courants différents.


Site de la Fondation Cartier pour l’art contemporain

Vidéo de présentation de la collection Gallizia


L’expo "LE TAG AU GRAND PALAIS"

Recueillie par Alain-Dominique Gallizia, architecte et collectionneur passionné, auprès de 150 artistes taggeurs et graffeurs du monde entier, cette collection est une première mondiale.


300 toiles de même format et sur le même thème ont été réalisées pour former le plus important témoignage de cet art éphémère sur plus de trois générations.


Avant-propos de Yves Saint-Geours, Président du Grand Palais

Des graffiti au Grand Palais ? Des tags dans un monument historique ? Ceux qui pourraient croire à une mésalliance entre « l’art sauvage » et ce fleuron du patrimoine français se trompent et connaissent en réalité mal l’histoire du monument. Car sous son imposante et classique façade en pierre, l’édifice de verre et d’acier est depuis ses origines en 1900 le temple de l’avant-garde. De surcroît, tout au long du vingtième siècle, la Nef s’est faite vitrine de l’innovation grâce à ses salons devenus mythiques : Salon de l’auto, de l’aviation, des « arts » ménagers !


Avant-propos d’Alain-Dominique Gallizia

L’architecte est le premier artiste des rues mais il n’est plus le seul.

A coté de ses constructions, dont il doit signer les murs pour l’éternité, fleurissent désormais les nouveaux supports d’un art inscrit de manière sauvage et voué à la destruction.

"J’ai souhaité réparer cette injustice en offrant, par une simple toile, un support durable à ces artistes d’un nouveau genre."


Video


Vidéo

Dossier de presse


Voir la rubrique de presse sur le site de Claudine Colin

Le TAG au Grand Palais sur les réseaux sociaux

Retrouvez le TAG au Gand Palais sur myspace et facebook.